EARL PINAUD , producteurs de pommes -poires

Chef d’exploitation : Jérôme Pinaud

Culture : Arboricole : Pommes, Poires, Abricots et fruits rouges.

Lieu : 24270 Saint Cyr les Champagnes, Dordogne- Distance de la boutique : 80km

Taille de la ferme : 23 hectares en production
           16 ha de pommes (variétés Golden, Julia, Canada Gris, Granny Smith, Sainte germaine, Gala, Rosinette, Brenda, Roméo, Braeburn, Chanteclerc).
           4ha de poires (variétés Conférence et William)
           2 ha d’abricots (variété Bergeron)
           1 ha de fruits rouges
3 salariés sont présents toute l’année, 25 salariés au moment de l’éclaircissage (enlever les fruits  abimés à la main) et 40 pour la récolte des pommes et poires.

Produits vendus à la boutique : Pommes en sachet de 2kg, Poires, Abricots, Framboises.

Jérôme Pinaud produit la totalité de ses fruits en Protection Fruitière Intégrée (PFI). La protection intégrée consiste en la prise en considération  de toutes les méthodes de protection des plantes disponibles et, par conséquent, l’intégration des mesures appropriées  qui découragent le développement des populations de nuisibles.
Dans ce système, on tend à remplacer au maximum les intrants extérieurs par des processus naturels de régulation que l’on cherche à favoriser. Il s’agit d’agir sur le préventif plutôt que le curatif tout en respectant l’environnement et la santé. Ce mode de production repose sur la mise en place de systèmes de cultures conçus pour limiter dès le départ les risques liés aux maladies, insectes, adventices. Il s’agit non plus de  « lutter contre des ennemis » mais de rendre les systèmes de culture plus robustes vis-à-vis des bios agresseurs. Cela permet ainsi de réduire fortement l’utilisation des pesticides.

La protection intégrée des cultures privilégie la croissance de cultures saines en veillant à perturber le moins possible les agro-écosystèmes et encourage les mécanismes naturels de lutte contre les ennemis des cultures.
Les vergers sont conduits de manière raisonnée,  avec pour objectif principal la préservation du milieu et par conséquent la réduction maximale des traitements fongicide et insecticide.
Ainsi, Jérôme met en place dans ses cultures une faune auxiliaire pour lutter contre les pucerons, les acariens et les chenilles. Le désherbage des vergers se fait de manière mécanique et non chimique. Une tonte intégrale des vergers adultes est effectuée seulement 3 fois par an pour préserver la faune auxiliaire présente dans les vergers.
Des abris pour insectes sont installés sur les vergers pour préserver notamment les abeilles sauvages qui ont une forte importance pour les productions surtout au moment de la pollinisation.
Des nichoirs à mésanges sont aussi mis en place dans chaque parcelle. Des haies sont aussi plantées ou préservées autour des vergers.

L’exploitation de Jérôme Pinaud répond également aux exigences EUREP GAP. C’est le même principe que la PFI mais au niveau Européen avec en plus un contrôle des appareils de pulvérisation, des stocks de produits fertilisants mais aussi un cahier des charges à suivre pour une cueillette saine et dans de bonnes conditions.
Aucun traitement n’est apporté sur les productions à compter de 2 mois avant la récolte et Jérôme adhère bien sûr à la charte 0 résidus. Aucun traitement de conservation n’est bien évidemment appliqué que ce soit avant ou après récolte. La cueillette de toutes les productions se fait entièrement à la main.

Sur une année, 4 mois sont consacrés à la taille : Décembre, Janvier, Février et Mars.
Avril et Mai sont consacrés à l’entretien des sols, dépliage des filets paragrêles dans les vergers et palissage des pommiers et poiriers.
Juin et Juillet sont dédiés à l’éclaircissage des poiriers et pommiers (c’est-à-dire enlever les fruits abimés à la main), récolte des abricots mais aussi des fruits rouges.
Le  mois d’Août est surtout accordé à l’entretien et le suivi de l’irrigation.
La récolte des pommes et poires se fait au mois de Septembre et Octobre.
Au mois de Novembre, les filets paragrêles sont repliés, les vergers nettoyés et tondus.

Pommiers et Poiriers

Variétés de pommes : golden, julia, Canada gris, granny smith, sainte germaine, gala, rosinette, brenda, braeburn, chanteclerc.

Variétés de poires : conférence et william

Des traitements fongicides sont apportés en préventif aux poiriers et pommiers à raison d’une fois toutes les deux semaines pendant 4 mois environ, contre un champignon qui s’appelle la tavelure*. Ce traitement évite  les tâches noires sur les fruits qui seraient alors invendables.

Deux autres traitements sont appliqués contre les pucerons au mois d’Avril et au mois de Juin puis un autre contre les chenilles. Le reste de la protection s’effectue  grâce à la faune auxiliaire. Quelques engrais foliaires sont également apportés à base de calcium.

Toutes ces applications ne sont effectuées qu’en cas de nécessité constatée.

Abricots

Variétés : bergeron

Seulement 3 traitements de synthèse sont apportés aux abricotiers à 1 mois d’intervalle, en Février, Mars et Avril pour lutter contre la cloque.

Fruits Rouges

Variétés : Meker et variétés anciennes inconnues

La variété de framboise est la « Meker », ancienne variété plantée depuis plus de 50 ans dans le Périgord Limousin.

Elle a une très bonne tenue à l’étalage et surtout une maturité très progressive qui peut s’étaler sur 2 mois.

Elle est  couverte en filets paragrêles.

La récolte est effectuée à la main, tous les jours à partir du mois de juin jusqu’au mois d’Août, et uniquement le matin de 6 h à 11 h pour ne pas abîmer les fruits avec les chaleurs de l’après midi.


Concernant les autres fruits rouges : mûres et groseilles ce sont des variétés anciennes elles aussi, qui ont toujours bien résistés aux aléas climatiques de notre région et qui sont issues des plantations très anciennes, Jérôme ne  connaît donc pas leurs variétés.

Leur récolte se fait en parallèle de celle des framboises.

Mais elles sont produites en plus petite quantité.

Framboise, mûre et groseille sont des espèces très résistantes d’une façon générale qui ne demandent que 2 ou 3 traitements pour la conservation en avril, mais aucun engrais.


Les  terres de Jérôme  sont à tendance acide et c’est donc ce qui permet  aux fruits rouges de pousser généreusement sur notre exploitation.

Leur taille est simple grâce au bois de renouvellement qu’il faut préserver et attacher pour la production de l’année suivante, les vieux bois qui meurent à chaque automne sont coupés.

Conservation des fruits

Une partie de la production de pommes et de poires est conservée en chambre froide standard  à 3 degrés et est vendue progressivement jusqu’à fin Janvier.
Une autre partie est stockée dans des chambres froides longue conservation à 1 degré en atmosphère contrôlée et peuvent être vendus jusqu’à fin juin.

Les abricots sont stockés 1 à 2 semaines en chambre froide standard puis vendus directement.

Les fruits rouges sont vendus directement.

* La tavelure : maladie due à un champignon qui attaque principalement les pommiers et poiriers, dont les symptômes sont les taches, les marques sur les fruits.

1300 pomiculteurs 

Agrées Vergers écoresponsables.

Découvrez leurs 6 engagements :

1Favoriser la biodiversité en verger

2Privilégier des méthodes de lutte biologique

3Raisonner les interventions en verger

4Récolter les pommes à la main à maturité optimale

5Garantir la traçabilité du verger au point de vente

6Faire contrôler le respect de ces bonnes pratiques par un organisme externe et indépendant