EARL PINAUD

EARL PINAUD

earl Pinaud

Producteurs de pommes -poires

Chef d’exploitation : Jérôme Pinaud

Culture : Arboricole : Pommes, Poires, Abricots et fruits rouges.

Lieu : 24270 Saint Cyr les Champagnes, Dordogne- Distance de la boutique : 80km

Taille de la ferme : 23 hectares en production
           16 ha de pommes (variétés Golden, Julia, Canada Gris, Granny Smith, Sainte germaine, Gala, Rosinette, Brenda, Roméo, Braeburn, Chanteclerc).
           4ha de poires (variétés Conférence et William)
           2 ha d’abricots (variété Bergeron)
           1 ha de fruits rouges
3 salariés sont présents toute l’année, 25 salariés au moment de l’éclaircissage (enlever les fruits  abimés à la main) et 40 pour la récolte des pommes et poires.

Produits vendus à la boutique : Pommes en sachet de 2kg, Poires, Abricots, Framboises.

Jérôme Pinaud produit la totalité de ses fruits en Protection Fruitière Intégrée (PFI). La protection intégrée consiste en la prise en considération  de toutes les méthodes de protection des plantes disponibles et, par conséquent, l’intégration des mesures appropriées  qui découragent le développement des populations de nuisibles.
Dans ce système, on tend à remplacer au maximum les intrants extérieurs par des processus naturels de régulation que l’on cherche à favoriser. Il s’agit d’agir sur le préventif plutôt que le curatif tout en respectant l’environnement et la santé. Ce mode de production repose sur la mise en place de systèmes de cultures conçus pour limiter dès le départ les risques liés aux maladies, insectes, adventices. Il s’agit non plus de  « lutter contre des ennemis » mais de rendre les systèmes de culture plus robustes vis-à-vis des bios agresseurs. Cela permet ainsi de réduire fortement l’utilisation des pesticides.

La protection intégrée des cultures privilégie la croissance de cultures saines en veillant à perturber le moins possible les agro-écosystèmes et encourage les mécanismes naturels de lutte contre les ennemis des cultures.
Les vergers sont conduits de manière raisonnée,  avec pour objectif principal la préservation du milieu et par conséquent la réduction maximale des traitements fongicide et insecticide.
Ainsi, Jérôme met en place dans ses cultures une faune auxiliaire pour lutter contre les pucerons, les acariens et les chenilles. Le désherbage des vergers se fait de manière mécanique et non chimique. Une tonte intégrale des vergers adultes est effectuée seulement 3 fois par an pour préserver la faune auxiliaire présente dans les vergers.
Des abris pour insectes sont installés sur les vergers pour préserver notamment les abeilles sauvages qui ont une forte importance pour les productions surtout au moment de la pollinisation.
Des nichoirs à mésanges sont aussi mis en place dans chaque parcelle. Des haies sont aussi plantées ou préservées autour des vergers.

L’exploitation de Jérôme Pinaud répond également aux exigences EUREP GAP. C’est le même principe que la PFI mais au niveau Européen avec en plus un contrôle des appareils de pulvérisation, des stocks de produits fertilisants mais aussi un cahier des charges à suivre pour une cueillette saine et dans de bonnes conditions.
Aucun traitement n’est apporté sur les productions à compter de 2 mois avant la récolte et Jérôme adhère bien sûr à la charte 0 résidus. Aucun traitement de conservation n’est bien évidemment appliqué que ce soit avant ou après récolte. La cueillette de toutes les productions se fait entièrement à la main.

Sur une année, 4 mois sont consacrés à la taille : Décembre, Janvier, Février et Mars.
Avril et Mai sont consacrés à l’entretien des sols, dépliage des filets paragrêles dans les vergers et palissage des pommiers et poiriers.
Juin et Juillet sont dédiés à l’éclaircissage des poiriers et pommiers (c’est-à-dire enlever les fruits abimés à la main), récolte des abricots mais aussi des fruits rouges.
Le  mois d’Août est surtout accordé à l’entretien et le suivi de l’irrigation.
La récolte des pommes et poires se fait au mois de Septembre et Octobre.
Au mois de Novembre, les filets paragrêles sont repliés, les vergers nettoyés et tondus.

Pommiers et Poiriers

Variétés de pommes : golden, julia, Canada gris, granny smith, sainte germaine, gala, rosinette, brenda, braeburn, chanteclerc.

Variétés de poires : conférence et william

Des traitements fongicides sont apportés en préventif aux poiriers et pommiers à raison d’une fois toutes les deux semaines pendant 4 mois environ, contre un champignon qui s’appelle la tavelure*. Ce traitement évite  les tâches noires sur les fruits qui seraient alors invendables.

Deux autres traitements sont appliqués contre les pucerons au mois d’Avril et au mois de Juin puis un autre contre les chenilles. Le reste de la protection s’effectue  grâce à la faune auxiliaire. Quelques engrais foliaires sont également apportés à base de calcium.

Toutes ces applications ne sont effectuées qu’en cas de nécessité constatée.

Abricots

Variétés : bergeron

Seulement 3 traitements de synthèse sont apportés aux abricotiers à 1 mois d’intervalle, en Février, Mars et Avril pour lutter contre la cloque.

Fruits Rouges

Variétés : Meker et variétés anciennes inconnues

La variété de framboise est la « Meker », ancienne variété plantée depuis plus de 50 ans dans le Périgord Limousin.

Elle a une très bonne tenue à l’étalage et surtout une maturité très progressive qui peut s’étaler sur 2 mois.

Elle est  couverte en filets paragrêles.

La récolte est effectuée à la main, tous les jours à partir du mois de juin jusqu’au mois d’Août, et uniquement le matin de 6 h à 11 h pour ne pas abîmer les fruits avec les chaleurs de l’après midi.


Concernant les autres fruits rouges : mûres et groseilles ce sont des variétés anciennes elles aussi, qui ont toujours bien résistés aux aléas climatiques de notre région et qui sont issues des plantations très anciennes, Jérôme ne  connaît donc pas leurs variétés.

Leur récolte se fait en parallèle de celle des framboises.

Mais elles sont produites en plus petite quantité.

Framboise, mûre et groseille sont des espèces très résistantes d’une façon générale qui ne demandent que 2 ou 3 traitements pour la conservation en avril, mais aucun engrais.


Les  terres de Jérôme  sont à tendance acide et c’est donc ce qui permet  aux fruits rouges de pousser généreusement sur notre exploitation.

Leur taille est simple grâce au bois de renouvellement qu’il faut préserver et attacher pour la production de l’année suivante, les vieux bois qui meurent à chaque automne sont coupés.

Conservation des fruits

Une partie de la production de pommes et de poires est conservée en chambre froide standard  à 3 degrés et est vendue progressivement jusqu’à fin Janvier.
Une autre partie est stockée dans des chambres froides longue conservation à 1 degré en atmosphère contrôlée et peuvent être vendus jusqu’à fin juin.

Les abricots sont stockés 1 à 2 semaines en chambre froide standard puis vendus directement.

Les fruits rouges sont vendus directement.

* La tavelure : maladie due à un champignon qui attaque principalement les pommiers et poiriers, dont les symptômes sont les taches, les marques sur les fruits.

1300 pomiculteurs 

Agrées Vergers écoresponsables.

Découvrez leurs 6 engagements :

1Favoriser la biodiversité en verger

2Privilégier des méthodes de lutte biologique

3Raisonner les interventions en verger

4Récolter les pommes à la main à maturité optimale

5Garantir la traçabilité du verger au point de vente

6Faire contrôler le respect de ces bonnes pratiques par un organisme externe et indépendant

Cyril BOUQUIER

Cyril BOUQUIER

cyril bouquier

Producteur d’endives

Chemin de la Tuillère

24120 La Feuillade

Superficie 6 hectares

Installé depuis 2014 sur l’exploitation familiale en fraises, noix et endives sur    3000 m² de serre et trois hectares de noyers.

J’achète mes racines d’endive chaque année en Champagne-Ardenne ses racines sont produites en culture conventionnelle Une fois reçu sur l’exploitation elles sont conservés en chambre froide pour pouvoir étaler la production tout au long de l’hiver.

Elles sont plantées à la main dans des grands bacs avec du terreau puis rentrer dans la salle au noir pour avoir une belle couleur blanche et jaune. Au bout de trois à quatre semaines les endives seront formées aucun traitement n’est nécessaire à cette culture dès que les endives sont cassées elles sont livrées directement en boutique dans la journée.

Suivez l’actualité de mon exploitation sur Facebook Bouquier cultures

Domaine de Lacoste

Domaine de Lacoste

Christophe produit  ses fruits en agriculture biologique. Le verger était en dernière année de conversion (2018)

Il  possède  15 ha de vergers. Il attache beaucoup d’importance au travail du sol qui représente selon eux une partie importante pour la réussite de la récolte. Des analyses sont effectuées régulièrement ce qui va permettre de déterminer exactement les apports nécessaires au sol. Il passe une griffe également ce qui va permettre d’aérer le sol. Une tonte est effectuée 2 fois par an, au début du printemps et à la fin de l’automne.  

Le GAEC des 3 C est inscrit à un réseau nommé DEPHY ferme*.
DEPHY ferme est un réseau de démonstration et de production de références de terrain. Ce réseau a été mis en place dans le cadre du plan Ecophyto qui vise à réduire l’utilisation des produits phytosanitaires Biologiques ou non.
L’adhésion à ce réseau se fait sur la base du volontariat sur une période de 5 ans. Il s’appuie donc sur les exploitations agricoles volontaires qui mettent en œuvre un projet visant à réduire pour chacun l’apport en intrants sur cette période (cuivre pour le GAEC DES 3C).  Depuis leur entrée dans ce réseau, le GAEC des 3C a réduit de 1/3 l’apport en cuivre sur les parcelles.

Christophe apporte à ses arbres seulement 3 traitements lorsqu’il le juge nécessaire.
 Il fait plusieurs passages de cuivre qui est un fongicide mais aussi un apport de souffre contre les insectes.
Il utilise également de l’huile blanche qui est un mélange de lait de chaux et de talc qui forme une barrière naturelle. Il fait 3 passages par saison : le premier avant récolte, le second pendant et le dernier après la récolte.  Il utilise également les huiles essentielles notamment l’huile d’écorce d’orange.

Christophe attache une importance particulière au retour et la préservation de la biodiversité sur son exploitation.
Pour cela il a installé un peu partout dans ses vergers des hôtels à insectes et des nichoirs à oiseaux qui jouent un rôle très important sur les arbres.

La récolte se fait totalement à la main. Elle débute fin Août et s’achève début Novembre.  Pour se faire, il emploie de 4 à 8 saisonniers selon si la saison s’annonce fructueuse ou non.

*DEPHY FERME : Il s’agit d’un réseau de fermes en AB ou non qui s’engagent volontairement dans la réduction de l’utilisation de pesticides pour les cultures, tout en maintenant ou en améliorant leur performance économique. Le réseau DEPHY a été initié dans le cadre du plan ECOPHYTO.

* Pesticide : substance chimique destinée à repousser, détruire ou combattre les ravageurs et les espèces indésirables de plantes ou d’animaux causant des dommages aux produits agricoles. Herbicides , insecticide, fongicide, nematicide, produits phyto sanitaires sont des termes utilisés pour désigner des pesticides mal utilisés, en terme de quantité et  en raison de leur faible pouvoir de dégradation, les pesticides peuvent s’accumuler dans la chaine alimentaire et :ou contaminer les milieux naturels.

Hervé Mazet, les fraises de Nabirat en Périgord

Hervé Mazet, les fraises de Nabirat en Périgord

Mazet hervé

Nabirat, petit village périgourdin à 15km de la Ferme de Vialard .

J’ai repris l’exploitation de mes parents , qui cultivaient les fraises au sol, d’ailleurs à la vente des boutiques de producteur sous mon nom vous ne trouverez que du sol .

Il y a quelques années de cela , sur ma commune on m’a proposé des parcelles en hors sol , du coup les fruits sont prévue pour l’exportation ou la grande distribution .

En tous cas je suis l’un des seul sur ma commune qui a la réputation aussi pour sa foire aux fraises à avoir gardé la culture au sol .

Les variétés Gariguette et Clery sont produites en pleine terre d’Avril à Juin. Un paillage plastique est mis en place au pied des fraisiers afin de conserver l’humidité et de limiter au maximum la croissance des mauvaises herbes. Cette technique évite d’employer des désherbants.

Les variétés Charlotte et Mara des bois ont une période de production plus longue (Mai à Octobre) d’où le choix de la production en hors sol tout simplement pour réduire la pénibilité et le temps du ramassage. Les fraisiers sont alors plantés en hauteur, dans des sacs de terre. Hormis cela, qu’elles soient en hors sol ou en plein sol, les fraisiers sont cultivés exactement de la même façon.

* culture hors sol ou hydroporie : les racines de la plante cultivée en hydroporie reposent dans un milieu reconstitué, détaché du sol. Les cultures hydroponiques réduisent la pénibilité du travail humain. Le substrat peu être  du sable , de l’argile, ou de la laine de roche, c’est alors l’eau additionnée d’engrais sélectionné qui apportent les éléments nutritifs .

Les fraises sont produites en culture raisonnée avec la mise en place de la protection biologique intégrée. C’est-à-dire qu’  Herve n’utilise  aucun insecticide de synthèse. Il effectue un lâché de prédateurs qui vont détruire les insectes ravageurs.

A la demande de mes clients sur les boutiques et les marchés , je propose aussi des framboises en saison .

Les Jardins de Malevergne

Les Jardins de Malevergne

Les jardins de malvergne

c’est une petite entreprise familiale qui est en train de développer et pérenniser deux activités agricoles biologiques (sans faire trop de bruit) : la production maraîchère de légumes et petits fruits rouges et la production d’œufs, avec une commercialisation uniquement en vente directe !

Carole et Eric : voici nos deux petits noms ! Nous sommes mariés depuis seize ans et originaires du “coin” (enfin Carole…), avec un Thomas qui a 14 ans et un Léo qui a 9 ans. Après seize années passées dans le département du Var dans le milieu de la forêt et des espaces verts, nous avons souhaité changer de vie et venir nous installer dans la région natale de Carole. Vivre ‘simplement’ à la campagne en travaillant la terre et en mangeant bien et bon (on est gourmands !). Nous avons préparé cette reconversion pendant trois ans, ce qui nous a permis de nous former, d’acquérir l’expérience nécessaire et d’évaluer au mieux l’ensemble des tenants et aboutissants de cette filière agricole en Périgord noir. Installés depuis 2016, nous cultivons 1.5 hectare de terres, seulement à 2 ! (on s’ennuie pas !) Nos productions légumières s’étalent sur toute l’année, en plein champ mais aussi en serres (4 abris froids pour une superficie couverte d’environ 1380 m²). Le printemps voit apparaître des fraises primeurs et l’été des framboises et des mûres. Les œufs viennent compléter nos productions maraîchères. Nous les produisons de manière ‘artisanale’ avec 3 petits poulaillers en place et 250 poulettes heureuses de vivre !

Alain et Marie Caminade

Alain et Marie Caminade

Alain Caminade

Alain et Marie , tous les deux natifs de vialard, on repris à leur manière l’exploitation familiale  .

Ils cultivent leurs légumes(haricots, petits pois, radis, chou kale, cou branchu, radis, …)en plein champs ou en serre en début de saison, en appliquant une rotation des cultures, afin de ne pas appauvrir le sol et d’avoir un meilleur rendement .

Ils apportent de l’engrais organique ainsi que du fumier déshydraté, le désherbage se fait mécaniquement ou manuellement .

ils ne sont pas reconnu en bio, mais n’utilise pas de désherbant, insecticides ou fongicides à leurs cultures .

Les graines sont même bien souvent agrées en AB

les légumes sont ramassés quotidiennement au petit matin , par tous les temps afin de vous faire le bonheur de ses légumes goûteux.